Nous retrouvons Raphaël Verdure, notre nouvel ambassadeur 2AI pour la ville de Genève, dans un portrait qui retrace son parcours depuis l’ISEG et les motivations qui l’ont amené à prendre part à nos clubs à l’étranger.

– Quel a été votre parcours depuis votre sortie de l’ISEG ?

J’ai eu l’opportunité de faire un Volontariat International en Entreprise (VIE) en tant qu’Area Manager pour le développement d’une marque de prêt-à-porter féminin (Morgan de Toi) à Singapour, une expérience très riche qui m’a beaucoup appris.

Suite à cela, je suis rentré en France, j’ai eu plusieurs expériences en business développement dans des sociétés des nouvelles technologies, puis j’ai rejoint le groupe Expedia à Genève, dans lequel je suis depuis 2014.
J’y ai été recruté à Paris en tant que Market Manager pour gérer la relation avec les hôtels parisiens. Par la suite, j’ai rejoint l’équipe qui gère les relations avec les partenaires technologiques des hôteliers en tant qu’Account Manager.

En début d’année j’ai eu le plaisir d’être promu comme leader au sein de cette équipe.

 

– Pouvez-vous nous parler de votre fonction et de votre entreprise ?

Expedia Group est une agence de voyage en ligne américaine basée à Seattle, mais qui est implantée partout dans le monde. Une société avec des valeurs humaines très importantes que je partage complètement.

Dans mon poste, je gère une équipe qui fait vivre et évoluer la relation avec les éditeurs de logiciels hôteliers, qui se connectent à notre plateforme pour offrir du contenu aux voyageurs qui viennent réserver sur nos sites (Expedia, Hotels.com, Orbitz, Trivago etc…).

 

– Pourquoi avoir choisi Genève pour continuer votre parcours professionnel ?

Le siège de Expedia à Genève est un lieu très important et stratégique.
Il y avait donc une grande valeur ajoutée pour ma carrière de pouvoir le rejoindre.
Sur un plan plus personnel, je souhaitais quitter Paris à ce moment là, pour faire grandir mes enfants, et la région est géniale pour cela.

 

– Vous devenez ambassadeur du réseau 2AI à Genève, quelles sont les raisons de cet engagement?

Il m’apparaît très important de faire vivre les réseaux d’élèves et anciens. C’est notamment grâce à cela que j’avais obtenu cette belle opportunité à Singapour en début de carrière, qui m’a aussi permis d’arriver où je suis aujourd’hui.

Ça me semble juste de rendre la pareille !

– Un conseil pour nos jeunes et futurs diplômés qui souhaiteraient s’expatrier?

L’expatriation n’est pas simple à mettre en place, mais c’est une réelle valeur ajoutée tant professionnelle que personnelle !
Je compte bien pousser mes enfants à en faire autant, alors je ne peux qu’encourager les jeunes diplômés à en faire autant.

Si vous en avez l’occasion, foncez !