Photo.olivia.Curnier2AI : Bonjour Olivia, vous êtes une diplômée de la Promo 2012, et vous avez récemment lancé votre entreprise UBoost. Pouvez-vous nous parler de la genèse de ce projet ?

La genèse du projet date du printemps 2017, cependant ce n’était pas le bon timing à ce moment-là. Avec le recul, j’ai bien fait de prendre mon temps car cela m’a permis de monter en compétences et de développer mes expertises d’abord dans un cabinet de recrutement de l’écosystème french tech et digital. J’ai également travaillé en interne chez un client pour mettre en place un pôle recrutement & marque employeur ainsi que ma propre équipe.
Après 8 ans de salariat, j’ai souhaité me rechallenger en mettant toute mon énergie et ma passion au service du projet dont j’avais rêvé depuis des années. C’était enfin le bon timing pour moi et c’est devenu une évidence : j’ai donc naturellement créé UBoost.

2AI : Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur votre entreprise ?

UBoost c’est 2 offres. La première « We Boost » à destination des entreprises : c’est un service d’accompagnement & de conseil sur-mesure pour accompagner les entreprises dans leurs recrutements et/ou la mise en place de leurs projets RH (marque employeur, choix d’outils, bien-être des collaborateurs, audit interne etc.) La seconde offre « I Boost » s’adresse aux particuliers. Il s’agit d’un service d’accompagnement individuel à destination de toute personne souhaitant être boostée dans l’élaboration ou le changement de son projet professionnel.
J’ai souhaité créer simultanément ces deux offres car l’accompagnement des candidats dans les processus de recrutement pour les entreprises m’a donné beaucoup de clés pour aider des collaborateurs à y voir plus clair dans leur projet professionnel.
Cela me permet de les accompagner sur différentes problématiques qu’ils/elles peuvent rencontrer au cours d’un processus de recrutement (ex : choisir entre 2 opportunités d’emploi, avoir la bonne posture en entretien, prendre confiance, négocier son salaire, gérer les différentes étapes selon l’interlocuteur etc.)

2AI : Vos coups de cœur dans ce métier ?

Tout d’abord c’est mon métier coup de cœur car il s’agit de relations humaines. Étant une personne extravertie, je me nourris beaucoup des autres et j’y ai trouvé la satisfaction de rendre des entreprises et des candidats heureux de se rencontrer et de partager de belles aventures professionnelles ensemble.
Un de mes rôles principaux : faire matcher professionnellement les personnes aussi bien en termes de compétences que de personnalité. Le côté relationnel est très important pour moi c’est donc plaisant quand mes anciens clients deviennent mes candidats et vice-versa. Ensuite c’est un métier très intense car les journées ne se ressemblent pas et on doit jongler avec une multitude de casquettes : recrutement, commercial, marketing, communication, psychologie, stratégie et parfois RH selon la taille et la problématique de l’entreprise.
Étant très curieuse, développer la pluralité de ces compétences c’est ce qui m’a séduit dans ce métier. On ne s’ennuie jamais et on est dans l’apprentissage continu. Pour résumer, c’est un métier dynamique, où il faut savoir s’adapter, avoir un très bon relationnel, beaucoup d’écoute et une grande persévérance.

2AI : Vous êtes une pro du recrutement et de l’accompagnement, un conseil pour les jeunes diplômés ?

J’imagine que cela ne doit pas être facile en ce moment pour les jeunes diplômés mais je leur conseille justement de prendre le temps de réfléchir à ce qu’ils veulent faire et évaluer différentes options.
Un conseil : prendre le temps d’identifier le bon projet. Il est nécessaire de réfléchir en amont à vos motivations, vos freins et quel type d’entreprise (environnement, taille, secteur d’activité) vous souhaitez vraiment rejoindre. Ensuite, lister les entreprises qui vous motivent le plus et postuler de manière personnalisée. Être soi-même, être créatif et parler à l’entreprise de manière personnalisée vous fera sortir du lot. Surtout ne pas être fataliste, vous allez trouver le job qui vous plait, il faut savoir être patient et persévérant ! Si vous avez besoin d’accompagnement, cela sera un grand plaisir pour moi d’être à vos côtés et vous accompagner dans ce projet qui est celui de trouver le 1er job qui vous épanouira.

2AI : Cela fait huit ans que vous êtes sorties de l’ISEG, quel a été le rôle de l’école dans la construction de votre parcours professionnel ?

Mon parcours à l’ISEG qui était généraliste, à savoir à l’époque un cursus en Management International, option Marketing m’a permis d’acquérir de réelles notions sur des sujets divers comme le management, le marketing, la finance, le e-business, le commerce, l’international etc. Cela m’a permis d’être très adaptable en milieu professionnel et surtout j’y ai acquis beaucoup de structure que cela soit à l’écrit ou à l’oral. Pour finir, le cursus international qui m’a donné la chance d’aller à Liverpool et à New York, m’a donné confiance pour pouvoir travailler dans un univers anglophone et de recruter certains profils internationaux.