Portrait Mehmet YasarDécouvrez le portrait de Mehmet Yasar (promo 2011, Lyon). Dans cette interview Mehmet revient avec nous sur son parcours professionnel après l’ISEG et le lancement de son cabinet de recrutement Gethejob.fr. Il conseille également nos jeunes diplômés en vue de leur insertion professionnelle.

2AI : Bonjour Mehmet Yasar, vous êtes diplômé de la Promo 2011, et vous avez récemment lancé votre Cabinet de recrutement Gethejob.fr  Pouvez-vous nous parler en quelque mots de votre parcours professionnel ?

Bonjour à tous, j’ai intégré le programme SUP (les Anciens se reconnaitront…) de l’ISEG Lyon après le lycée à Chambéry. Après deux ans dans la capitale des Gaules, j’ai eu la chance d’aller à la CIBU de San Diego qui était notre partenaire universitaire pour décrocher un Bachelor américain. Ensuite j’ai évolué principalement dans des jobs liés au marketing digital dans de grandes entreprise dans le domaine du conseil, le recrutement, la gestion d’actifs et enfin le voyage d’affaires.

2AI : Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur la genèse du projet Gethejob.fr  ?

J’ai toujours voulu être entrepreneur. Mon idée c’était de développer une startup dans le domaine digital pour créer “un nouveau service” mais cela n’a jamais été trop évident quand vous êtes déjà en poste : trouver une idée différente, avoir des bons développeurs, product owners/managers dans le projet dès le départ, quitter son CDI pour l’inconnu… Alors après une petite dizaine d’années d’expérience en entreprise, je me suis dit “fait ce que tu sais faire pour commencer et tu feras évoluer cela par la suite”. Ayant travaillé dans le digital et les RH : le choix m’a paru évident ! J’ai toujours aimé le métier de recruteur qui détecte les talents qui feront croitre une entreprise. Je participe régulièrement à des oraux d’école de commerce par exemple.

Logo Gethejob.fr2AI : Quels seront vos prochains recrutements ?

L’année a été difficile dans tous les sens du terme mais pas au niveau des recrutements, nous remarquons que les entreprises n’ont jamais arrêté de recruter (sauf lors du premier confinement du fait de la sidération et l’impréparation à opérer à distance) et sur certaines fonctions on assiste même à une hausse de la demande : les commerciaux, les profils dans le digital, les développeurs, les financiers… On peut parler des jobs qui sont essentiels au bon fonctionnement d’une entreprise et les métiers cruciaux pour les relancer après des périodes de confinement.

2AI : Vos coups de cœur dans ce métier ?

Annoncer à un(e) candidat(e) qu’il/elle est recruté(e) ! C’est le début d’une nouvelle aventure pour elle/lui et donc de projets dans sa vie ! (et un revenu pour nous, no hypocrisie !)

2AI : Vous êtes un pro du recrutement et de l’accompagnement, un conseil pour les jeunes diplômés dans ce contexte de crise sanitaire ?

Ne rien lâcher. Des jobs il y en a même si la situation est tendue.

Soyez plus proactifs

Ne négligez pas l’importance d’envoyer un CV avec plusieurs mois de stage. Si vous trouvez une alternance, c’est encore mieux ! Un début de carrière, cela se prépare comme une stratégie d’entreprise. Soyez cohérents dans vos choix de vos expériences en stage/alternance. Pour un job en France, s’il y a une suite logique à celles-ci, cela sera un avantage !

Devenez remarquables

Il faut se rendre visible auprès des recruteurs et relancer : ne pas hésiter à relancer, contactez le réseau d’ancien de l’école pour des contacts plus directs et soyez plus créatifs quant à votre communication sur LinkedIn.

Repliez-vous sur les secteurs temporairement stratégiques 

C’est ce que j’ai fait en 2012 en pleine crise des subprime quand j’ai trouvé mon job dans le conseil. A l’époque, quand on filtrait “job marketing” sur l’APEC : il y avait 0 offres… Ce traumatisme, je m’en souviens !

Pour le covid, les secteurs : foodtech, santé, conseil informatique ou services, digital, agroalimentaire, edtech/ formation… Il y a souvent des articles sur les startups qui ont levé le plus de fonds au niveau mensuel. Prenez cette liste et au travail !