2AI : Bonjour Galadrielle Heinrich (promo 2008, Lyon), vous êtes Manager chez Salesforce vous souhaitez aujourd’hui recruter et former de jeunes diplômés. Quel a été votre parcours depuis la sortie de l’ISEG ?

A la sortie de l’ISEG, je voulais partir à l’étranger tout en capitalisant sur ma langue natale – le français. Mon premier poste fut un VIA (Volontariat International en Administration) à la France Ireland Chamber of Commerce à Dublin (Irlande). Cette expérience m’a beaucoup appris en terme d’organisation d’événements, de gestion du temps, de communication en public, et surtout de réseautage !
En octobre 2011, j’ai intégré le siège européen d’Apple (Cork, Irlande). Ce poste m’a ouvert la porte du secteur de l’informatique, des produits Apple, du support client, ainsi que du management d’équipe. J’ai également reçu mon 1er Top Performer Award. En novembre 2012, j’ai rejoint le siège européen de Dell (Cork, Irlande). Ce fut l’opportunité de comprendre le fonctionnement du renouvellement de licences informatiques. Je me suis aussi familiarisé avec la gestion d’un territoire, tout en développant mon contact client et mes compétences en négociation. En avril 2014, je suis revenue à Dublin pour travailler au siège européen d’Adobe. Ce nouveau poste m’a ouvert les yeux sur le fait qu’il est possible de prendre du plaisir à travailler. J’ai reçu par la suite deux Top Performer Awards. En août 2016, je suis partie au siège européen d’Hubspot. J’ai entre autre découvert la méthodologie de l’Inbound. Enfin en mai 2017, après avoir utilisé Salesforce pendant plus de trois ans, j’ai rejoint le géant du CRM dans le cloud.
Plus qu’un leader du secteur de la Tech, Salesforce a une culture d’entreprise très présente. Celle-ci est basée sur des valeurs, notamment, l’égalité et l’inclusion. En plus de mon poste de Manager, je suis aujourd’hui Global VP pour le Salesforce Women’s Network en Europe. Cette activité me permet d’étendre mon réseau en interne. Je travaille sur des projets caritatifs avec des membres du Top Management de Salesforce et découvre différentes facettes de l’entreprise tout en montant en compétences.

Article paru dans le Sunday Independent pendant le mois de la femme.

Article paru dans le Sunday Independent pendant le mois de la femme.

Mon métier au quotidien

2AI : Pouvez-vous nous parler de votre métier au quotidien ?
Le titre de mon poste actuel est Manager, Business Développement Associates chez Salesforce.
Fondé en 1999, Salesforce a révolutionné la situation en remplaçant les logiciels CRM de bureau traditionnels par un CRM dans le cloud, accessible à tout moment et de n’importe où. Aujourd’hui, notre plateforme cloud innovante est la solution CRM n° 1 au monde.
Mon métier consiste à détecter et recruter de jeunes diplômés pour intégrer notre Sales Development Graduate Program et devenir Business Development Associate (BDA). Mon rôle implique aussi de sensibiliser les BDAs à la culture de l’entreprise, de les former sur les produits & solutions Salesforce. Je les coache sur nos techniques de vente et les accompagner dans leur développement personnel pour leur permettre d’évoluer dans leur carrière au sein de l’entreprise.
A tous les niveaux, que ce soit pour les employés juniors ou plus avertis, une partie de notre travail est dédiée au développement de notre carrière. Tous les employés travaillent ensemble selon quatre valeurs qui font la culture Salesforce : confiance, croissance, innovation, et égalité. Cela fait presque trois ans que j’ai rejoint l’entreprise et je peux vous confirmer que la réussite de Salesforce se construit tous les jours grâce au succès de son ‘Ohana’, qui signifie ‘famille’ en hawaïen. Cette famille étendue inclut les employés Salesforce, partenaires, clients, et la communauté en général.

Mes futurs recrutements

2AI : Pour vos futurs recrutements, à quels types de profil vous adressez-vous ?
Je suis à la recherche de talents, jeunes diplômés, qui souhaitent rejoindre notre Sales Development Graduate Program.
Si :
– Tu es intéressé(e) par le secteur de l’IT
– Tu es diplômé(e) d’un Master (ou tu vas l’être prochainement)
– Tu parles français, anglais (d’autres langues sont un plus)
– Tu as le sens du travail d’équipe et tu sais communiquer efficacement
– Tu as le sens de l’organisation et de la prise d’initiative
– Tu es indépendant(e) et motivé(e) par les chiffres
– Tu es ambitieux(se) et tu souhaites rejoindre un ‘fast-paced sales environment’ au sein de la meilleur école de vente
Si tu penses avoir le profil, ce poste est pour toi ! Il est important de noter que, pour postuler, il n’est pas nécessaire d’avoir des connaissances approfondies en informatique, ni de savoir coder.

2AI : Quand et comment postuler ?
Nous recherchons des candidats qui sont diplômés (ou qui vont l’être dans les prochains mois). De plus, nous recrutons tout au long de l’année donc il n’est jamais trop tard pour postuler.
Pour postuler au rôle de Business Development Associate, il suffit de me faire parvenir CV et lettre de motivation à : gheinrich@salesforce.com
Si tu n’as pas le profil d’un commercial mais tu es intéressé(e) par Salesforce, nous avons d’autres postes à pourvoir. Pour accéder à notre portail carrière et voir les autres postes ouverts aux nouveaux diplômés, que nous appelons ‘graduates’, voici le lien : https://www.salesforce.com/eu/company/careers/

Comment postuler ?

2AI : Un conseil pour les jeunes diplômés de la Promo 2019 ? 
Les conseils que j’aurais aimé avoir en tant que jeune diplômée, et que je peux vous donner aujourd’hui sont les suivants :
1/ Avant de postuler, renseigne-toi sur l’entreprise, les produits, et la concurrence ! Il est certain que tu auras ces questions à l’entretien d’embauche.
2/ Connecte-toi avec ton recruteur et tes futurs collègues potentiels sur LinkedIn ! Ils sont une source d’information incroyable et c’est probablement la meilleure façon de démontrer ta motivation pour le poste que tu convoites.
3/ Sois différent ! Vous allez tous sortir de la même école, avec les mêmes diplômes. Trouve-toi des occupations extra-scolaires qui vont te démarquer, que ce soit par des stages en entreprise, des activités sportives, des langues étrangères, ou même du volontariat au sein d’œuvres caritatives. Capitalise sur tes forces, renforce tes faiblesses et surtout sors de ta zone de confort !