Découvrez le portrait d’Edouard Janody (promo 2018, Lyon), digital transformation manager indépendant.

Votre fonction en quelques mots ?

Auto-entrepreneur dans le marketing, j’accompagne des TPE/PME, des indépendants et des associations dans le développement de leur stratégie digitale.

Passionné de voyage, de sport, d’innovation et d’histoire, ma soif de découverte et ma volonté d’apprendre chaque jour, me permettent aujourd’hui de mettre à profit mes compétences et mon savoir-faire au service d’acteurs souhaitant étendre la vision de leur activité.

De part cet engouement, j’ai pu au fil de mon activité être au coeur de transformations marketing ou communication inévitables que ce soit auprès d’entreprises ayant des attentes B2B, qu’au sein de structures à l’approche B2C.

 

Quelles qualités pour travailler dans ce domaine ?

Depuis près de 20 ans, le digital permet aux experts de la communication et du marketing d’étendre leur terrain de jeu grâce à l’émergence de nouveaux moyens, afin de toucher une cible plus large en mettant en place une segmentation plus adaptée à la politique de promotion et de communication d’une entreprise sur un service ou produit.

À ce titre, je dirais que pour évoluer dans cet environnement, le plus important est de mettre en avant trois qualités : adaptabilité, force de proposition et curiosité.

 

Que vous a apporté l’ISEG ?

Durant mes 4 années sur le campus lyonnais, l’ISEG m’a permis d’étendre ma compréhension de l’univers du marketing et de la communication. L’école a su me donner un bagage complet pour pouvoir participer à l’élaboration de stratégies marketing, d’assurer le suivi et de ne rien « lâcher » pour répondre à des objectifs quantitatifs et qualitatifs.

 

Un souvenir de l’école ?

Mes meilleurs souvenirs à l’ISEG sont bien évident les rencontres que j’ai pu faire durant cette scolarité.

De plus, mon expérience de stage au sein de structures diverses et variées comme GreenTail ou encore La Rive Lyon, m’a aidé à me conforter dans mon idée de vouloir aider des indépendants, des PME/TPE et des associations qui par manque de temps ou de savoir-faire négligent le marketing au détriment de leur image de marque et de leur notoriété.