Découvrez le portrait de Alice Roussel (promo 2018, Lille) chargée de marketing communication chez Auditech. Dans cette interview, Alice revient sur son parcours professionnel après l’ISEG.

2AI : Quel a été votre parcours depuis l’ISEG ? 

Après la fin de mon stage à New York, je suis rentrée dans ma ville natale : Rouen. Mes parents ont leur entreprise depuis presque 20 ans et j’ai décidé de rejoindre l’aventure AUDITECH Innovations. C’était une création de poste, la personne qui s’occupait du marketing et de la communication était en même temps la RH et on externalisait énormément.

Je suis en poste depuis novembre 2018, la première année j’étais assistante marketing et nous nous sommes vite rendu compte que ce titre n’était pas approprié, au bout de un an et six mois j’ai donc eu une « promotion » et suis devenue Chargée de marketing communication.

 

2AI : Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur votre entreprise et votre fonction actuelle ? 

AUDITECH Innovations est une entreprise qui conçoit, fabrique et commercialise des protections antibruit moulées sur mesure.

Créée en 2003, l’entreprise AUDITECH Innovations ne cesse de proposer à ses clients de sécuriser l’audition des salariés exposés à des niveaux sonores forts par des solutions adaptées au monde du travail d’aujourd’hui.

Le dépôt de brevets, à des fins d’innovations dans ce domaine, est nécessaire pour rester compétitif en Europe. AUDITECH Innovations en utilise plus de cinq dans les domaines de l’acoustique et de la méthodologie du moulage. La gamme des EPI AUDITECH Innovations se décline en de nombreuses combinaisons possibles pour vous apporter la réponse exacte à vos besoins de protections auditives.

Ma fonction : Chargée de marketing communication, ce qui englobe beaucoup de choses différentes. Depuis mon arrivée j’ai pu gérer et être à l’initiative de pas mal de gros projets : refonte du site internet, création de notre nouveau packaging, organisation de nos portes ouvertes pour la finalisation du nouveau bâtiment, création de la nouvelle plaquette, réalisation de vidéos de nos produits, animation des réseaux sociaux, création d’emailing, réalisation de visuels pour les salons, élaboration d’offre…

 

2AI : À quoi ressemble votre journée type ? 

Comme vous pouvez le constater précédemment, je n’ai pas réellement de journée de type. Mes semaines s’organisent autour de projets. On dira que principalement je fais de la réalisation de support, interne, externe. Nous travaillons avec des distributeurs je fais donc également des visuels pour leur catalogue, site internet…  C’est peut-être ma tâche de fond, mise à jour de document interne externe au quotidien, création de nouveaux… et s’ajoute à cela de nombreux autres projets comme évoqué précédemment.

 

2AI : Quels sont vos coups de cœur dans ce métier ? 

C’est la diversité de mon travail que j’aime. Je pense que travailler en famille – est vu à double tranchant -, soit vous avez trouvé la planque parfaite, soit c’est une belle opportunité pour faire des choses qui n’auraient pas été à votre portée avant plusieurs années dans une autre entreprise. C’est de la confiance, de l’autonomie, de l’écoute. Mes idées ont de la valeur. Et je pense avoir pu évoluer plus rapidement et apprendre plus de choses plus vite car je me devais de faire mes preuves, d’assurer.

Je pense que ce que j’aime le plus maintenant dans mon travail c’est la création graphique, j’ai tout appris sur le tas et je suis fière de mes réalisations aujourd’hui. Je pense probablement me réorienter plus vers ce type de métier plus tard.

 

2AI : Selon vous, quelles sont les qualités qu’il faut réunir pour exercer ce métier ? 

Je pense la curiosité, la persévérance et l’audace. Ne pas se bloquer parce qu’on ne sait pas faire quelque chose, oser se renseigner, essayer et aller au-delà de nos compétences et connaissances. Rien n’est figé dans la vie, et l’école vous donne les bases, un système d’apprentissage. Mais c’est une fois dans le milieu du travail qu’on commence à acquérir de vraies compétences et à s’épanouir.

 

2AI : Un conseil pour nos jeunes diplômés ? 

Savoir se tromper, essayer, croire en ses idées et son potentiel. Je sais qu’à la fin de mes études je n’avais pas une très forte opinion de mes compétences, je connaissais la théorie mais je ne voyais pas toujours comment la mettre en pratique. J’ai pu m’épanouir professionnellement, appliquer ce que j’avais appris à l’école sans retenue. Et aujourd’hui je sais ce que je vaux dans le monde professionnel. N’oubliez pas que vous savez faire des choses, que vous êtes capable et que vous avez de bonnes idées fraiches ! Donc je dirais qu’il faut croire en soi !