2AI : Bonjour Adèle Archambeaud, vous êtes diplômée de la promo 2015, et après une carrière de chef de projet communication vous vous lancez dans l’entrepreneuriat en créant Goguette. Pouvez-vous nous parler de votre parcours et de la genèse de cette création d’entreprise ?


Effectivement, après mes études à l’ISEG, j’ai travaillé en tant que chef de
projet à Paris, puis à Bordeaux en agence de communication, mais j’ai toujours voulu créer mon entreprise. Comme pour beaucoup, la crise du Covid m’a donné envie de découvrir autre chose et je me suis offert une machine à coudre. Cela m’a vite ramené à des souvenirs d’enfance, car, plus jeune, je cousais des habits pour mes poupées, je dessinais des croquis de vêtements et, surtout, je rêvais de pouvoir un jour fabriquer des vêtements pour les autres ! En parallèle, je découvrais les culottes menstruelles, que j’ai adopté immédiatement ! Je les voyais comme une petite révolution : avoir enfin une protection sans risque, que l’on porte comme une culotte de tous les jours, ne plus penser à faire un stock… Quelle liberté ! C’est lorsque j’ai commencé à chercher de jolis modèles que j’ai eu le déclic… Je me rappelle m’être dit : je vais faire de jolies culottes menstruelles qu’on a envie de porter ! Goguette était née et, en 2 mois, je quittais mon emploi et me lançais dans la grande aventure !

2AI : Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur Goguette ?

Goguette est une marque de lingerie absorbante réutilisable. Imaginées et fabriquées à Bordeaux, les culottes permettent aux femmes de se sentir libre et en sécurité lors des différentes situations qu’elles peuvent rencontrer au cours de leur vie : menstruations, post-partum, fuites urinaires légères, pertes… Les modèles allient esthétisme et confort, avec des tissus de qualité respectueux de l’environnement et sains pour le corps, de la dentelle upcyclée, et même un système de fermeture innovant pour rendre la culotte encore plus pratique à changer au cours de la journée, sans avoir à se déshabiller complètement. Goguette s’engage également pour lutter contre la précarité menstruelle, car sur chaque culotte vendue, nous utilisons une partie des recettes pour faire fabriquer des culottes qui seront données à l’association Nouveaux Cycles afin d’être redistribuées à des femmes qui en ont besoin.

Voir aussi la vidéo :

2AI : Quelle est votre “actualité” du moment ?

Aujourd’hui la marque a réalisé son lancement via la plateforme française de crowdfunding Ulule afin de rendre disponible en précommande les différents modèles de la marque à des prix très avantageux. L’objectif étant de récolter à minima 100 précommandes afin de lancer la première production. Cette campagne s’est terminée le 21 avril. L’ensemble des précommandes sont désormais en cours de fabrication et livrées au mois de juillet. Vous pouvez désormais faire vos précommandes sur la plateforme Okpal.

2AI : Comment vous projetez-vous dans l’avenir ?

Pour l’avenir, j’aimerais que les produits de la marque soient bien représentés en ligne et en physique dans des boutiques, et pourquoi pas dans une boutique de la marque ! J’aimerais également pouvoir développer d’autres gammes de produits qui répondent aux besoins des femmes et permettent de briser les tabous afin que les femmes se sentent toujours plus libres et à l’aise.

2AI : Un conseil aux Iségiens qui souhaitent se lancer dans l’entrepreneuriat ?

Si vous avez toujours voulu créer votre entreprise et que vous avez l’idée alors, lancez-vous ! C’est une expérience tellement enrichissante pendant laquelle on ne cesse d’apprendre, de découvrir et de faire des rencontres toutes plus riches les unes que les autres. Et c’est d’ailleurs souvent incroyable de réaliser qu’on arrive à fédérer des personnes autour de son projet…Mais, mon conseil serait non seulement de vous lancer, mais surtout de vous faire accompagner par une structure spécialisée. Car ce travail de création d’entreprise peut être long et n’est pas, à mon sens, à prendre à la légère si on veut réussir en faisant bien les choses. Et surtout, l’accompagnement vous permettra d’être avec des personnes dans la même situation que vous et de vous constituer un réseau, ce qui est indispensable lorsque l’on est entrepreneur.e.

 

Merci Adèle pour vos réponses !